sortie


sortie

sortie [ sɔrti ] n. f.
• 1400; de 1. sortir
IAction de sortir. A
1Action de quitter un lieu, moment où des personnes sortent. Depuis ma sortie du pays. 1. départ. La sortie des élèves. À la sortie des théâtres, lorsque les spectateurs sortent. — Porte de sortie. Se ménager une porte de sortie.
Action de quitter la scène. Sortie d'un personnage. Fausse sortie (au théâtre). « Ce qu'on nomme en style de coulisse une fausse sortie » (Balzac).
2Action de sortir pour faire qqch., spécialt pour se distraire, faire une course. Une sortie pour prendre l'air. balade, vx échappée, promenade, 3. tour. Sortie en famille. Jour de sortie d'un pensionnaire, d'un domestique, son jour de congé. Bon de sortie.
Loc. ÊTRE DE SORTIE. (Personnes) Avoir le projet de sortir, se distraire, etc. Aujourd'hui, nous sommes de sortie.
3Attaque militaire pour sortir d'un lieu. Les assiégés ont tenté une sortie. Mission de combat (d'un avion). Avion qui fait une sortie. Par anal. Le gardien de but a fait une sortie imprudente.
Fig. Attaque verbale. algarade, invective. Faire une sortie contre qqn. Par ext. Parole incongrue qui échappe à qqn. « Elle est capable de n'importe quelle sortie devant les gens » (Sarraute).
4Le fait de sortir d'un pays (pour des marchandises d'exportation, des devises). Sortie de marchandises du pays. exportation. Exportation en simple sortie, sans réserve de retour. Sortie de devises, de capitaux. Comptab., au plur. Tableau des entrées et des sorties. 2. débit.
5Le fait d'être produit, livré au public. La sortie d'un nouveau modèle de voiture. La sortie d'un livre. publication.
6Plur. Somme dépensée. dépense. Il y a plus de sorties que de rentrées ce mois-ci.
7Techn. Action de s'écouler (fluides). La sortie des gaz. Réponse d'un mécanisme à la commande. Signal de sortie.
Inform. Émission d'information vers un périphérique (par oppos. à entrée). Sortie laser.
8Alpin. Action d'atteindre le sommet. Amorcer la sortie en libre.
BFait de sortir (fig.). Dès la sortie de l'enfance. 2. sortir (au sortir de). II(1616) Endroit, passage, porte par où les personnes, les choses sortent. « C'était bien la sortie, mais on ne pouvait sortir. L'arche était fermée d'une forte grille » (Hugo). Sortie de secours. Sortie de garage. Gagner la sortie. Par ici la sortie ! Sortie de métro. À la sortie du village. Les sorties de Paris sont encombrées le samedi. Loc. fig. Pousser qqn vers la sortie, l'amener à quitter ses fonctions. IIIPar ext. (1907) Vx Sortie de bal : vêtement chaud porté sur la robe de bal pour sortir. — Mod. Sortie de bain : peignoir ou vêtement en tissu éponge que l'on porte après le bain. ⊗ CONTR. Accès, entrée.

sortie nom féminin (de sortir 1) Endroit, passage, piste où l'on sort, par où l'on quitte un lieu : Sortie de secours. C'est la première sortie sur l'autoroute. Action, fait de sortir d'un lieu, d'un établissement, de les quitter ; moment où l'on sort : La sortie des classes. Fait de se porter sur le lieu d'une intervention, en parlant de services motorisés tels que les pompiers, les services de secours, etc. : Plusieurs sorties par jour pour les pompiers. Fait de sortir d'une période ; moment où l'on en sort ; issue : À la sortie de l'hiver. Fait d'aller à l'extérieur, dehors, à l'air libre : C'est sa première sortie depuis sa maladie. Fait de sortir pour se distraire ; la distraction elle-même : Toutes ces sorties cette semaine l'ont épuisé. Transport de marchandises, de capitaux, etc., hors du lieu où ils étaient, d'un pays, ou, pour un particulier, fait de sortir de l'argent d'un compte, d'un budget, etc. : Sortie de capitaux. Fait de s'échapper, de quitter un circuit : La sortie des gaz. Mise en vente, présentation au public d'un produit nouveau : La sortie d'un film. Brusque emportement contre quelqu'un, quelque chose : Il a fait une violente sortie contre ses adversaires. Au théâtre, fait de quitter la scène. Aéronautique Mission de combat accomplie par un appareil militaire. Commerce Mouvement des ventes, qui fait sortir les marchandises du magasin. Comptabilité Somme dépensée. Gravure et lithographie Gradation insensible par laquelle des tailles se terminent. Coup de pointe ou de burin donné involontairement sur une partie déjà gravée. Informatique Transfert d'une information traitée dans un ordinateur, de l'unité centrale vers l'extérieur. Militaire Opération menée par une garnison assiégée, pour rompre le front des assiégeants, ou par une force navale pour rompre un blocus. Sports Fait pour une balle, un ballon de dépasser les limites du terrain. En gymnastique, mouvement terminal à certains agrès (anneaux, barres, cheval-d'arçons). ● sortie (expressions) nom féminin (de sortir 1) Être de sortie, être absent ; avoir la permission de sortir. Fausse sortie, au théâtre, mouvement d'un personnage qui fait croire qu'il sort de scène, puis revient tout de suite ; mouvement de quelqu'un qui fait croire qu'il s'en va. Trouver, se ménager une (porte de) sortie, trouver une manière habile de se tirer d'embarras. Bon de sortie, document qui indique que des articles ont été prélevés au magasin pour être utilisés soit dans le cycle de fabrication, soit pour être expédiés à la clientèle. Microbe de sortie, bactérie ou virus accessoire isolé au décours d'une maladie infectieuse d'une autre origine. ● sortie (synonymes) nom féminin (de sortir 1) Endroit, passage, piste où l'on sort, par où l'on quitte...
Synonymes :
Contraires :
- entrée
Action, fait de sortir d'un lieu, d'un établissement, de les...
Synonymes :
- départ
- fin
Contraires :
- rentrée
Fait de sortir d'une période ; moment où l'on en sort ;...
Contraires :
- entrée
Fait d'aller à l'extérieur, dehors, à l'air libre
Synonymes :
- balade (familier)
- virée (familier)
Mise en vente, présentation au public d'un produit nouveau
Synonymes :
Brusque emportement contre quelqu'un, quelque chose
Synonymes :
- scène
Comptabilité. Somme dépensée.
Synonymes :
- débit
- dépense
Gravure et lithographie. Coup de pointe ou de burin donné involontairement sur une...
Synonymes :
- échappade
Trouver, se ménager une (porte de) sortie
Synonymes :
- échappatoire

sortie
n. f.
d1./d Action de sortir. C'est sa première sortie depuis sa maladie.
|| Spécial. Action de quitter la scène.
Fausse sortie, suivie d'un retour immédiat.
|| Action de quitter son domicile pour se distraire.
d2./d Moment où l'on sort. La sortie des spectacles.
d3./d (Afr. subsah.) Sortie de deuil: cérémonie marquant la fin du deuil, au premier anniversaire d'un décès.
d4./d Porte, issue. Cette maison a plusieurs sorties.
d5./d Transport de marchandises hors d'un pays.
d6./d INFORM Donnée qui sort de l'ordinateur après traitement. états de sortie fournis par une imprimante.
d7./d Somme dépensée. Les entrées et les sorties.
d8./d Attaque faite pour sortir d'une place investie. Les assiégés tentèrent une sortie.
|| AVIAT Envol d'un appareil, d'une escadrille, etc., pour une mission de guerre. Cette unité a effectué cent sorties.
d9./d Fig. Brusque emportement contre qqn. Faire une sortie.
|| Incongruité, parole déplacée que qqn laisse échapper en public.
d10./d Fait d'être rendu public, publié, mis en vente. Sortie d'un film.

⇒SORTIE, subst. fém.
A. — [À propos d'une pers. qui fait l'action de sortir]
1. a) Action de passer du dedans au dehors; action de quitter un lieu; moment où l'on quitte ce lieu. Attendre qqn à la sortie; faire une sortie remarquée ; sortie de la gare, de l'hôpital, de l'hôtel, de la messe; porte de sortie. Quelques instants après la femme, j'ai vu venir le mari... Alors, je suis allée guetter sa sortie sur l'escalier (HERMANT, M. de Courpière, 1907, IV, 8, p. 31).
À la sortie de. Au moment et à l'endroit où sortent ceux qui fréquentent un lieu. À la sortie de l'opéra, du théâtre. À la sortie d'un bal public, une nuit, je pris un rhume et je toussai pendant une semaine (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 154).
Au fig., loc. verb. (Se ménager, se garder) une porte de sortie. (Se ménager, se garder) un moyen de se tirer d'une situation délicate. Il voulait amicalement m'entrouvrir une porte de sortie, me laissant libre d'en profiter au besoin (GIDE, Journal, 1944, p. 264).
b) Action de quitter un lieu de travail. Sortie du bureau, des classes, du collège, de l'école, du lycée, de l'usine.
En partic. Fait de quitter avec succès une école, de terminer avec succès un cursus. Examen de sortie. Le diplôme de sortie (...) est le Brevet des écoles nationales professionnelles (Hist. instit. et doctr. pédag., 1947, p. 368).
c) Endroit par où l'on sort. Synon. issue. Gagner la sortie; sortie de secours; sortie d'usine; avoir une sortie sur. Il m'entraîne vers la sortie du côté du Louvre (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 540):
Il guetta le trio à ce qu'Élisabeth surnommait « la sortie des artistes » et découvrit qu'un jeune homme sportif attendait avec Gérard devant la maison de modes et enlevait la bande en voiture.
COCTEAU, Enfants, 1929, p. 118.
d) Au plur. Ceux qui quittent un lieu. Une petite porte (...) permettait au veilleur de se rendre compte de toutes les entrées et sorties (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 40).
e) Spécialement
DR. ADMIN. Autorisation de sortie du territoire. Visa de sortie.
MAR. Fait de prendre la mer pour quelques heures. On dit d'un bateau de promenade qui va à la mer et doit rentrer au port d'où il part qu'il fait une sortie (SOÉ-DUP. 1906).
THÉÂTRE. Action de quitter la scène. Sortie d'acteur. Si les entrées en scène sont difficiles, les sorties le sont encore davantage (BOUCHARD 1878).
Fausse sortie. Mouvement de l'acteur qui feint de quitter la scène pour y revenir. Rabagas: (...) Et maintenant, adieu! je n'ai plus rien à faire ici!... Et je me sauve! (Il lui baise la main, fausse sortie). Eva: Monsieur Rabagas, encore un mot! (SARDOU, Rabagas, 1872, III, 7, p. 129). P. anal. V. faux1 I B 1 a.
SPORTS
ALPIN. Franchissement de la fin d'un passage difficile. Sortie d'un surplomb, d'une cheminée. La sortie est la préoccupation essentielle des alpinistes qui effectuent des courses de grande difficulté (GAUTRAT 1970).
BASKET, FOOTB., RUGBY. Sortie d'un joueur. Action consistant à expulser de la partie un joueur fautif (d'apr. PETIOT 1982). Sortie en touche. Fait pour le ballon de franchir les limites du terrain (d'apr. PETIOT 1982). Sortie de but. La sortie de but : quand le ballon a dépassé la ligne de but et qu'il a été touché par un joueur du camp adverse, il est repris en jeu par un coup de pied (PEFFERKORN, Football Association, 1921, ds PETIOT 1982).
GYMN. ,,Mouvement par lequel le gymnaste termine son travail aux agrès`` (PETIOT 1982).
RUGBY. Sortie de mêlée. ,,Action du demi de mêlée qui cueille le ballon, talonné par les avants`` (PETIOT 1982).
2. Action de sortir pour faire quelque chose généralement pour se distraire, se promener. Sortir pour prendre l'air. J'avais cessé mes sorties du matin (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 371). J'imagine que la privation de cette sortie me sera annoncée aux notes du samedi (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 144). [Claire] a beaucoup de robes sévères ou fastueuses pour toutes les sorties et qui varient avec la mode (CHARDONNE, Claire, 1931, p. 50).
Jour de sortie. Jour où quelqu'un peut quitter l'endroit où il est tenu de rester. Il ne profitait jamais des vacances, et c'était un événement que de l'entendre appeler, un jour de sortie, au guichet du parloir (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 154).
Loc. verb., fam. Être de sortie. Sortir pour se distraire. Quant à l'illustre écrivain — un saint, celui-là, qui ne ferait pas de mal à une mouche —, il est justement de sortie (SARTRE, Mots, 1964, p. 206). Faire une sortie (avec qqn). Aller se promener; sortir pour se distraire. Il y a si longtemps que je n'ai pas fait de sortie avec toi. Une sortie! Mathieu le répétait avec irritation ce mot conjugal (SARTRE, Âge de raison, 1945, p. 282).
3. a) Action de force pour quitter un lieu assiégé. Sortie en masse; sortie violente; tenter une sortie. L'ennemi a fait le 28 une sortie générale; il nous a tué ou blessé deux cents hommes, il en a perdu cinq cents, en rentrant avec précipitation (NAPOLÉON Ier, Lettres Joséph., 1796, p. 48). Au commencement du mois de mai, les sorties recommencèrent, tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, pour bousculer les travaux de l'ennemi (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 108).
AVIAT. Mission de reconnaissance ou de combat d'un avion de guerre. Trente sorties de bombardiers légers B 57 (...) avaient permis de détruire très rapidement la moitié des forces aéro-terrestres adverses (BILLOTTE, Consid. strat., 1957, p. 40-16).
b) Au fig. Faire une sortie (contre qqn ou qqc). S'emporter violemment contre quelqu'un ou quelque chose. Il a fait ce matin deux ou trois sorties dignes de Didier ou d'Antony (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 519). La princesse a fait une sortie féroce contre Gavarni, contre l'artiste et surtout contre l'homme (GONCOURT, Journal, 1864, p. 90).
B. — [À propos d'une chose]
1. a) Fait (pour un produit, un objet) de sortir d'un lieu de production pour être commercialisé, présenté au public. Sortie d'usine d'une voiture, d'un produit; sortie d'un disque, d'un film.
COMPTAB. Bon de sortie. Document comptable indiquant que des articles ont été prélevés du magasin. Le bureau d'ordonnancement prend (...) souvent la précaution d'adresser au préalable, à titre d'information, chaque bon de sortie au service de la comptabilité-matières (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 52).
DROIT. Sortie de rôle. ,,Désignation et placement, par le Président du tribunal, d'une affaire parmi celles devant être plaidées dans un délai rapproché`` (CAP. 1936).
ÉD., PRESSE. Sortie (des presses) d'un ouvrage, d'un journal. Mise effective d'un livre ou d'une publication à la disposition du public. Ce mal, l'interdiction de sortie du journal serait-elle suffisante pour le prévenir? (Civilis. écr., 1939, p. 44-8).
b) FISC. Transport de marchandises hors du pays où elles étaient produites. Droit de sortie. L'élimination, entre les états-membres, des droits de douane et des restrictions quantitatives à l'entrée et à la sortie des marchandises (GINESTET, Ass. parlem. eur., 1959, p. 50).
Sortie de devises, de l'argent. Mouvement de capitaux d'un pays donné, dépensés dans les pays étrangers. La commission (...) s'est bornée (...) à conseiller au gouvernement une mesure transitoire: l'élévation des droits à la sortie de l'argent (SHAW, Hist. monnaie, 1896, p. 149). Les exportations de papiers (...) ne compensent pas, et de loin, les sorties de devises destinées à payer nos achats de bois ou de pâtes (Industr. fr. bois, 1955, p. 17).
c) GRAV. ,,Méthode qui consiste à terminer les tailles en traits déliés, dans la gravure au burin`` (DES.-MULLER Impr. 1912).
2. Somme dépensée. Grosses sorties d'argent; bilan des entrées et des sorties. Permettez-moi de vous faire remarquer (...) que je ne saurais faire face à cette sortie de fonds sans quelque scrupule de conscience (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, p. 94).
3. Action de s'écouler, de se répandre; manifestation de quelque chose qui apparaît à la vue. Sortie d'air; sortie des gaz, des eaux; tuyau de sortie. L'ouverture de la partie supérieure sert à la sortie de l'eau (BARNERIAS, Aciéries, 1934, p. 58). On pourra calculer la température de sortie des gaz (DUPONT, Bois carburant, 1941, p. 63).
4. ÉLECTRON., RADIO-ÉLECTR. Phase du fonctionnement d'un système par rapport à la commande; réponse d'un système à la commande. Signal de sortie. Lorsque l'on ramène une partie du signal de sortie vers l'entrée en opposition de phase, elle se retranche au contraire du signal injecté: cette « réaction négative » diminue le gain de l'amplificateur (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 271).
INFORMAT. ,,Opération qui consiste à extraire des données (textes, résultats des calculs de l'unité centrale) pour les transcrire sur un support d'enregistrement externe (...) ou pour les imprimer, ou pour les afficher, ou pour les exprimer sous toute autre forme adaptée au besoin`` (GING.-LAURET 1982). Sortie de données; sortie sur écran, sur support papier; sortie des résultats.
5. Prise d'un appareil de reproduction sonore ou audiovisuelle permettant un branchement sur un autre appareil. (Ds ROB. 1985).
6. Voie de dégagement (d'une route, d'une autoroute). Synon. bretelle. Sur la Nationale 100, (...) à la sortie d'Apt, mais direction Manosque (Télérama, 10 août 1988, p. 13, col. 1).
7. Vêtement qui se porte en sortant d'un lieu. Sor-tie(-)de(-)bain. Peignoir ample dont on se couvre en sortant du bain ou que l'on porte à la plage. (Dict. XXe s.). Sortie de bal. Vêtement ample et chaud que mettent les femmes en sortant du bal. Elle paraît, toilette de soirée, sortie de bal (HERMANT, M. de Courpière, 1907, I, 3, p. 4).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. a) 1400, 5 déc. « action de sortir d'un endroit » (Status des peintres, sculpteurs, brodeurs et enlumineurs d'Amiens ds A. THIERRY, Rec. des monuments inédits de l'hist. du Tiers État, 1re série, t. 2, p. 6); en partic. 1840 « jour de la semaine où un employé, un élève pensionnaire est autorisé à s'absenter » (BALZAC, Œuvres div., t. 3, p. 217: le jour où leur unique servante réclame une sortie); 1844 jour de sortie « id. » (ID., Splend. et mis., p. 35); 1919 [être] de sortie (PROUST, J. filles en fleurs, p. 767); b) 1885 « action de quitter le lieu de travail une fois la tâche terminée » (ZOLA, Germinal, p. 1235: il s'arrêta un moment pour voir la sortie des ouvriers à la journée); 2. 1549 [éd.] « manifestation d'une chose qui apparaît à la vue » eruptions et sorties de phlegmes (TAGAULT, Inst. chir., p. 18 ds GDF. Compl.); 3. a) 1570 milit. « attaque des assiégés pour sortir » sortye (CATHERINE DE MÉDICIS, Lettres, éd. H. de La Ferrière, t. III, 199); 1579 firent une sortie sur l'ennemy (LARIVEY, Escollier, I, 2 [VI, 105] ds IGLF); b) 1964 « mission de combat accomplie par un aéronef » (Lar. encyclop.); 4. a) 1616 « endroit par où l'on sort » (D'AUB.., Hist., III, 42 ds LITTRÉ); 1930 sortie de secours (MORAND, New-York, p. 214); b) 1835 fig. « manière habile de se tirer d'embarras » se ménager une sortie (Ac.); 1841 une porte de sortie (BALZAC, Tén. affaire, p. 61); 1914 se réserver une porte de sortie (BARRÈS, Cahiers, t. 10, p. 312); 5. a) 1626, (oct.) comm. « transport de marchandises hors du pays » (Lettres de Création ... de la charge de grand-maître et surintendant de la Marine dt de la navigation ds Rec. gén. des anc. lois fr., t. XVI, p. 195: celles [denrées et marchandises] desquelles la sortie est permise); b) 1790 id. « mouvement commercial des ventes qui fait sortir les marchandises du magasin » (MARAT, Pamphlets, Nouv. dénonc. Necker, p. 179); 6. 1636 « moment où l'on sort » sortie de l'hiuer (MONET); 7. 1745 grav. les entrées et les sorties de ces hachures (BOSSE, Manière de graver, p. 31); cf. 1757 (PERNETY, Dict., p. 517); 8. 1672 « emportement contre quelqu'un ou quelque chose » (MOLIÈRE, Femmes sav., II, 7); 9. 1831 mar. « navigation à courte distance d'un port » sorties sur les côtes (WILL.); 10. 1835 théâtre « action de quitter la scène » (Ac.); 1836 fausse sortie (BALZAC, Vieille fille, p. 288); 11. 1846 « somme dépensée » constater l'entrée et la sortie de quelques centimes (ID., Cous. Bette, p. 308); 12. 1927 « mise à la disposition du public d'un objet commercial » la date de sortie de l'Immoraliste (GIDE, Journal, p. 849); 1936 sortie d'un film (M. DE CARMOY, Industr. cin., rapp. au Conseil nat. écon., p. 21); 13. 1936 sortie du rôle (CAP.); 14. 1964 informat. sortie des informations; programme de sortie (CROS-GARDIN). B. 1636 loc. prép. a la sortie « à la fin de » (MONET d'apr. FEW t. 12, p. 129a); 1690 « à l'endroit et au moment où l'on sort de » (FUR.). Part. passé fém. subst. de sortir1. Fréq. abs. littér.:3 966. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 4 455, b) 5 969; XXe s.: a) 6 749, b) 5 807. Bbg. HOTIER Cirque 1973 [1972] p. 77. — QUEM. DDL t. 16, 27, 30.

sortie [sɔʀti] n. f.
ÉTYM. 1400; de 1. sortir.
———
I Action de sortir.
1 Action de quitter un lieu, moment où (qqn) quitte un lieu. || La sortie de qqn d'un lieu, hors d'un lieu; sa sortie. || La sortie d'un lieu. || Depuis ma sortie du royaume (→ Envi [à l'], cit. 3). Départ. || Sortie de la foule. Écoulement. || La sortie des élèves; des ouvriers (→ 2. Mineur, cit. 1; minutage, cit.).Sortie d'un malade hospitalisé.(Sans compl.). || Sortie sans permission. Escapade, échappée (vx), évasion. || Date d'entrée et de sortie dans un hôtel (→ Logeur, cit.), un hôpital.Porte de sortie (au fig., issue. Porte). || Faire une sortie remarquée, éclatante (→ 1. Porte, cit. 14).À la sortie : à l'endroit et au moment où l'on sort. || À la sortie des théâtres : lorsque les spectateurs sortent (→ Agitation, cit. 5).
(1835). Au théâtre. Action de quitter la scène. || Sortie d'un personnage (→ Loup, cit. 10). || Fausse sortie.
1 Suzanne fit ce qu'on nomme en style de coulisse une fausse sortie, elle se dirigea vers la porte.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 234.
2 Diable, diable, les gens de mon âge s'en vont autour de moi. Il faut cette année pousser les préparatifs de sa sortie de scène.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 13 mars 1891, t. VIII, p. 174.
Sports. Mouvement par lequel le gymnaste termine son travail aux agrès. || Sortie à l'écart. || Sortie d'anneau. || Une magnifique sortie.Franchissement de la fin d'un passage difficile par un alpiniste. || Sortie d'une cheminée.
2 a (1570). Attaque des assiégés pour sortir. || La sortie en masse (→ Assiéger, cit. 2). || Sorties violentes (→ Dégager, cit. 28).
b Mission de combat d'un avion.
Par anal. (Sports). || Le gardien de but a fait une sortie imprudente.
c (1672). Fig. Attaque verbale. Algarade, catilinaire (vx), incartade (vx), invective, méchanceté, scène; et aussi compliment (infra cit. 10). || Faire une sortie contre qqn ( Attaquer, s'emporter).
3 Ma misanthropie autorisait contre les hommes et contre les femmes de cyniques sorties (…)
Balzac, Honorine, Pl., t. II, p. 291.
Parole incongrue qui échappe à qqn, ou dont il ne mesure pas la portée.
3.1 (…) c'est toujours avec lui ce même malaise. On ne sait jamais sur quel pied danser, on ne sait jamais ce qui peut arriver, il est capable de n'importe quelle sortie devant les gens (…)
N. Sarraute, le Planétarium, p. 43.
3 Action de sortir pour faire qqch., spécialt pour se distraire, faire une course. || Une sortie pour prendre l'air. Balade, échappée, promenade, tour. || Courte sortie (→ Personne, cit. 30). || Première sortie d'un convalescent (→ Éreintant, cit.). || Argent réservé aux sorties (→ Dépense, cit. 5). || Elle ferma les yeux (cit. 26) sur mes sorties du soir.
4 Elle multiplia ses sorties, s'absenta jusqu'à quatre et cinq fois par semaine.
Zola, Thérèse Raquin, XXX.
Jour de sortie (d'une personne contrainte à séjourner quelque part). || Le jour de sortie des pensionnaires.
Fam. Être de sortie : avoir le projet de sortir; sortir pour se distraire. || Aujourd'hui, nous sommes de sortie.
(1925). Choses. Faire défaut. || L'argent est de sortie.
4 (1926, « transport d'une marchandise, exportation »). Fait (pour un produit, un objet) d'être sorti, de sortir (d'un lieu). || Prix de sortie d'usine d'une automobile. || Sortie d'un ouvrage des presses.Sortie en touche du ballon.Spécialt. Fait de sortir d'un pays (pour des marchandises d'exportation). || Sortie des produits fabriqués (→ Drawback, cit.). || Droit de sortie (douane). || Sortie de devises.Mouvement des capitaux dépensés. || La sortie de quelques centimes (→ Écrire, cit. 12).
5 (1936). Somme dépensée. Crédit, dépense. || Balance d'entrée, de sortie. || Il y a eu plus de sorties que de rentrées ce mois-ci.
6 (XXe). Fait d'être produit, livré au public. || La sortie d'un nouveau modèle de voiture. || La sortie d'un livre. Publication. || La sortie d'un disque.
7 (1549). Action de s'écouler, de s'échapper (le compl. désigne un fluide). || Sortie des gaz ( Échappement), des eaux ( Écoulement, évacuation), d'une source ( Émergence).
8 (Mil. XXe). Techn. Fonctionnement effectif d'un mécanisme (par rapport à la commande); réponse d'un système à la commande (→ Régulateur, cit. 3). || Signal de sortie. (anglic.) Output.Inform. Émission d'informations, de données vers un périphérique (par oppos. à entrée).Édition en clair de ces résultats. || Sortie laser.
4.1 (…) on est bien obligé de reconnaître que l'expérimentation destinée à décrire simplement les inputs et les outputs (par des relations répétables ou lois mais sans explication causale) est le produit d'un découpage en partie arbitraire. Nous avons déjà vu que le choix des inputs ou entrées suppose un découpage de l'univers par l'observateur. Mais la production ou présence des outputs ou sorties n'en est, on vient de le constater, pas moins relative au moment de la vie de l'organisme ou du sujet étudié, ce qui comporte un découpage dans le temps.
J. Piaget, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 148-149.
———
II Action de faire sortir.Sports. Action d'expulser du terrain un joueur fautif. || « La sortie de P. pour 4 fautes personnelles porta le coup de grâce aux tricolores » (l'Équipe, nov. 1950, in Petiot).
———
III
1 (Fin XVIe). Endroit par lequel les personnes, les choses sortent ( Issue); porte de sortie. || Sorties secrètes d'une forteresse (cit. 1). || Sortie de secours d'un lieu public.Panneau indiquant la sortie. || Gagner la sortie (→ Dû, cit. 2).Par ici la sortie ! (fig. et fam. : sortez, allez-vous-en !). — ☑ Loc. fig. Pousser qqn vers la sortie : l'amener à quitter ses fonctions, à démissionner.Sortie de garage. || Sortie de métro, en tête ou en queue (1. Queue, cit. 25). || Sortie d'un tunnel. || À la sortie d'un défilé (→ 1. Feu, cit. 52), des villages (→ Plaque, cit. 7).
5 Le tunnel finissait en intérieur d'entonnoir (…) Jean Valjean arriva à l'issue. Là, il s'arrêta. C'était bien la sortie, mais on ne pouvait sortir. L'arche était fermée d'une forte grille (…)
Hugo, les Misérables, V, III, VII.
6 (…) un client pris de malaise avait pâli, s'était levé, avait chancelé et gagné très vite la sortie.
Camus, la Peste, p. 137.
(Temporel). || La sortie de l'hiver.
2 Voie de dégagement. || Sorties d'une autoroute. Bretelle. || À la sortie Mâcon Nord.Techn. || Sortie de piste : voie de dégagement sur un aéroport.
3 Techn. Prise d'un appareil de reproduction sonore sur laquelle on peut brancher un autre appareil qui reçoit alors le son reproduit.
———
IV (1843). Vêtement qui se porte en sortant d'un lieu. (Vx). || Sortie de bal : vêtement chaud porté sur la robe de bal pour sortir.(1904). Mod. || Sortie de bain : peignoir ou vêtement en tissu éponge que l'on porte après le bain (chez soi, à la plage).
CONTR. Accès, entrée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sortie — Sortie. s. f. v. Action de sortir. Il a gardé tousjours la chambre, voilà sa premiere sortie. depuis sa sortie hors du Royaume. l entrée & la sortie des marchandises. droits d entrée & de sortie. la sortie de l argent hors du Royaume est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sortie — is a term for deployment or dispatch of one military unit, be it an aircraft, ship, or troops from a strongpoint. The sortie, whether by one or more aircraft or vessels, usually has a specific mission. The term has been adopted from the French… …   Wikipedia

  • Sortie 67 — Données clés Titre québécois Sortie 67 Titre original Sortie 67 Réalisation Jephté Bastien Acteurs principaux Henri Pardo, Benz Antoine, Alain Lino Mic Eli Bastien, Edouard Fontaine Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Sortie Tv — Le terme de sortie TV désigne un périphérique informatique permettant l affichage du contenu de l ordinateur sur un écran de télévision. Portail de l’informatique Ce document provient de « Sortie Tv ». Catégorie : Périphériqu …   Wikipédia en Français

  • sortie — (n.) attack of the besieged upon the besiegers, 1778, from Fr. sortie, lit. a going out, noun use of fem. pp. of sortir go out, from V.L. *surctire, from pp. of L. surgere rise up (see SURGE (Cf. surge)) …   Etymology dictionary

  • sortie — ► NOUN 1) an attack by troops coming out from a position of defence. 2) an operational flight by a single military aircraft. 3) a short trip. ► VERB (sorties, sortied, sortieing) ▪ make a sortie …   English terms dictionary

  • Sortie — Sor tie (?; 277), n. [F., fr. sortir to go out, to issue, probably fr. L. sortus, for surrectus, p. p. of surgere to raise up, to rise up. See {Source}.] (Mil.) The sudden issuing of a body of troops, usually small, from a besieged place to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sortie — (fr.), 1) der Ausgang, die Ausfahrt; 2) der Ausfall, die Ausfallsthüre …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sortie — (franz., spr. ßortī ), Aus , Weggang; Ausfall (vgl. Ausfalltor und Friedenstor). S. de bal, leichter Damenumhang …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sortie — Sortīe (frz.), Ausgang, fahrt; Ausfall, Ausfallstor …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.